Einleitung

Votre don

Votre don

Montant de votre don

CHF Montant de votre don
Le montant minimal pour un don est: CHF
Veuillez nous appeler si vous voulez faire un don plus élevé: 044 388 26 88
Une erreur est survenue

« Stephen a décidé de vivre. » Pro Infirmis est toujours aux côtés de la famille.

Une grossesse inattendue, la mère souffrant de problèmes rénaux. De nombreux tests ont été menés, la question d’un avortement s’est posée, car le bébé n’était pas assez bien nourri par le placenta. Des questions auxquelles il fallait répondre vite. La mère était désespérée, ne savait où aller avec ses interrogations, ses peurs et ses inquiétudes. Le petit allait-il être handicapé ? Comment allait-elle faire pour s’en sortir, elle qui devait élever seule cet enfant et qui avait toujours travaillé ?

    Le soutien de Pro Infirmis :
  • Conseil et financement des soins et de la garde de Stephen, dans le but de soulager la mère
  • Case Management pour la coordination des mesures médico-thérapeutiques
  • Soutien personnalisé et accompagnement lors du retour au travail
  • Examen des droits en matière d’assurances sociales

Un jour, Aquilina Z. a senti de légers mouvements dans son ventre. Très inquiète, elle est tout de suite allée voir son médecin. Quelle ne fut pas sa surprise en apprenant qu’un bébé était en train de grandir en elle. « J’ai eu un gros choc », se souvient cette femme, qui était alors âgée de 47 ans. A cause des médicaments qu’elle devait prendre pour traiter différentes maladies, le bébé n’était pas nourri correctement. Il risquait de naître avec un handicap et de ne pas survivre. Tiraillée, elle a dû peser le pour et le contre d’une naissance. Finalement, elle s’est dit : « C’est à mon enfant de décider. »

Stephen va-t-il survivre ?

C’est ainsi que Stephen est né prématurément à la 26e semaine de grossesse. La maman était ravie lorsqu’elle a pu emmener son fils à la maison six mois plus tard. Mais le traumatisme lié à la naissance et la sous-alimentation du petit n’ont pas été sans conséquences. Aujourd’hui, Stephen souffre d’un retard de développement, il doit être nourri par une sonde gastrique et il est hypersensible lorsqu’on lui touche le visage.

Stephen
Contrôle de la sonde gastrique
Stephen avec sa mère
Un amour maternel puissant
« Je ne sais pas ce qu’on aurait fait sans Pro Infirmis »
Aquilina Z., maman de Stephen

« Au début, c'était très dur. Heureusement que Pro Infirmis nous a épaulés », déclare la maman de Stephen avec gratitude, en repensant à la période où elle ne savait plus où donner de la tête avec les soins à son fils et tout le travail qui en découlait. « L’assistante sociale m’a aidée à organiser mon quotidien. » Elle s’est occupée des demandes pour l’obtention des prestations AI, a procuré à la maman une aide financière et a contribué à la mise en place d’un réseau de soutien. Différentes mesures ont été prises pour faciliter le quotidien de cette mère célibataire et pour favoriser le développement de Stephen : il suit une thérapie, voit chaque semaine une logopédiste, et le service de soins pédiatriques à domicile est très présent.

Junge kriecht am Boden
Stephen a une infirmité motrice cérébrale

Service Navigation